Modalités d’enseignement

Pour offrir plus de flexibilité aux étudiantes et aux étudiants, l’UQAM fait évoluer de façon continue ses formules pédagogiques. Les modalités d’enseignement en présentiel, à distance, hybride et comodal sont proposées afin d’offrir une expérience éducative agréable et performante.

Pour faciliter le choix de cours de la personne étudiante le parcours d’apprentissage et les modalités offertes doivent lui être indiqués.

En vertu du Règlement no 5 (art. 2.1.2 b), le comité de programme(s) de premier cycle a le mandat « de définir le mode de prestation des cours (présentiel, en ligne ou hybride) en collaboration avec le ou les départements concernés ».  

Le Règlement no 8 ne donne pas de précision sur la définition du mode de prestation des cours. La pratique actuelle consiste à appliquer les mêmes dispositions que celles du Règlement no 5.

Quel que soit le contexte ou la situation, vous ne pouvez pas changer la modalité de prestation d’un cours. De façon normale, la décision de définir le mode de prestation des cours (présentiel, en ligne ou hybride) revient au comité de programme(s), après concertation avec le ou les départements concernés. Une fois la décision prise et la modalité de prestation du cours définie à l’horaire maître, vous devez enseigner le cours selon cette modalité.

Oui, sur le plan réglementaire, il n’existe pas de modes ou de modalités de prestation d’un programme d’études. Les modes et modalités de prestation de chacun des cours faisant partie d’un programme d’études déterminent plutôt si ce dernier peut être suivi partiellement ou complètement en ligne. Les unités académiques qui souhaitent offrir, en totalité ou en partie, un programme d’études en ligne n’ont donc pas à soumettre de demande de modification de programme.  

Ces unités sont cependant invitées à considérer le développement de l’offre de programmes d’études en ligne en tenant compte du type de programme, des approches pédagogiques utilisées, de la population étudiante desservie, du cheminement d’études, de la conciliation (ou la complémentarité) de l’offre de cours en ligne avec l’offre en présentiel, des ressources disponibles en ligne pour les étudiantes, étudiants ainsi que des besoins de la population étudiante en matière de soutien et d’encadrement. 

Les modes de prestation ne font pas partie de la description officielle d’un cours et ne nécessitent donc aucune modification de cours (Règlement no 5 (art. 1.4.3); Règlement no 8 (art. 1.6.2.1.1)). La modalité est déterminée lors de la mise à l’horaire maître d’un cours-groupe (commande de cours) qui correspond à l’offre spécifique d’un cours existant à un trimestre donné. La mise en ligne d’un nouveau cours (soit la définition de la modalité selon laquelle il sera offert) nécessite donc que ce cours soit préalablement créé selon les processus en vigueur à l’Université, et ce, sans égard à ses modalités de prestation futures. 

Dans la pratique, une fois déterminée et inscrite à l’horaire maître, la modalité est associée au cours-groupe concerné dans tous les systèmes de l’Université, incluant les processus d’affichage pour les personnes chargées de cours, les applications liées à l’horaire maître (p. ex. : système d’inscription des étudiantes, étudiants) et les sites Web et autres outils d’information destinés à la population étudiante (site Étudier à l’UQAM et Portail étudiant). Dès lors, la modalité de prestation d’un cours ne devrait pas être modifiée, à moins de circonstances exceptionnelles, et ce, en cohérence avec le calendrier universitaire adopté par le Conseil d’administration de l’Université. 

De la même façon, les modalités de prestation d’un cours ne font pas partie des éléments de l’entente d’évaluation (Règlement no 5 (art. 7.9.2); Règlement no 8 (art. 9.4.2)); elles ne devraient donc pas être modifiées par l’enseignante, l’enseignant une fois le cours commencé, et ce, même avec l’accord de l’ensemble des étudiantes, étudiants inscrits au cours-groupe, à moins de circonstances exceptionnelles. 

Non, quels que soient le contexte ou la situation, la modalité de prestation du cours, une fois indiquée à l’horaire maître – et diffusée sur le site Étudier et dans le Portail étudiant – ne peut pas être changée par une enseignante, un enseignant, et ce, même si l’ensemble du groupe-cours est d’accord pour la modifier.

Seules les instances de l’Université peuvent changer les modalités de prestation des cours une fois celles-ci prévues et annoncées.

Le doyen ou la doyenne assure la coordination, la concertation et la médiation entre les unités qui composent la faculté, les autres facultés et les services académiques et administratifs de l’Université, et veille à l’application, dans la faculté, des règlements, politiques, directives et procédures de nature académique, pédagogique ou administrative (Politique no 48 (art. 5.1.1)). 

À la lumière du paragraphe précédent, en cas d’impasse dans la collaboration entre le comité de programme et les départements concernés pour la détermination des modalités de prestation des cours, la coordination, la concertation et la médiation en sont confiés à la doyenne, au doyen de la faculté/école. Cette dernière, ce dernier peut s’adjoindre d’autres personnes à cet effet ou confier cette responsabilité à un comité existant.  

De façon normale, les cours à exemplaires multiples peuvent être offerts selon différentes modalités de prestation. Lorsque s’effectue une évaluation commune à plusieurs groupes d’un même cours, l’entente d’évaluation de chacun des groupes doit respecter les modalités et échéances déjà établies. Il peut donc arriver qu’un cours à distance comporte une évaluation en présentiel si cette évaluation est faite en présentiel pour l’ensemble des groupes. Dans cette situation, une remarque doit obligatoirement être mise à l’horaire maître de façon à informer les étudiantes et étudiantes, lors de leur inscription, que le cours comporte une ou plusieurs évaluations en présentiel.

De façon normale, le choix de la modalité de prestation d’un ou de plusieurs cours doit reposer sur des considérations académiques et offrir une qualité d’enseignement et d’encadrement similaire à celle d’un cours offert en présentiel. Le type de programme, les pédagogies utilisées, la population étudiante desservie, le nombre de cours à suivre, les modes d’encadrement des étudiantes et étudiants, les ressources matérielles et documentaires essentielles aux étudiantes et étudiants, etc., sont autant d’éléments qui doivent être pris en compte dans l’analyse. Par ailleurs, d’un point de vue administratif, l’offre de cours en ligne doit se faire dans le respect de l’enveloppe de charges.

Oui, un cours offert en présentiel peut comporter jusqu’à quatre (4) séances à distance sur quinze (15) séances sans changer de modalité. Cette définition s’applique selon un nombre de séances proportionnel s’il s’agit d’un cours à horaire spécial. 

Non, quels que soient le contexte ou la situation, la modalité de prestation d’un cours ne fait pas partie des éléments convenus dans l’entente d’évaluation. De façon normale, la modalité de prestation d’un cours est déterminée par le comité de programme(s), en collaboration avec le ou les départements concernés, et est inscrite à l’horaire maître. Elle ne peut pas être changée au moment de l’entente l’évaluation, et ce, même en cas de vote unanime au sein du groupe.

Le site Enseigner comporte une page dédiée spécifiquement aux modalités de prestation des cours qui contient de nombreuses ressources qui vous aideront à vous préparer en fonction de chacune d’elles. Le Carrefour pédagogique et technopédagogique offre également aux personnes enseignantes un accompagnement individualisé ainsi que des ateliers de formation disponibles en rediffusion. De façon normale, le choix de la modalité de prestation du cours revient cependant au comité de programme(s), en collaboration avec le département concerné.

Les évaluations sont les mêmes pour tous les étudiantes et étudiants d’un groupe-cours. Les modalités des évaluations doivent être consignées dans

Le choix des modalités de passation des évaluations appartient à l’enseignante, l’enseignant ((Règlement no 5 (art. 1.4.5); Règlement no 8 (art. 9.4.1)) lors du dépôt de la version finale de leur plan de cours.  

L’enseignante, l’enseignant doit toutefois respecter les modalités établies lorsque s’effectue une évaluation commune à plusieurs groupes d’un même cours ((Règlement no 5 (art. 7.9.2)). 

Par souci d’équité entre les étudiantes, les étudiants, les modalités de passation des évaluations devraient, sauf exception, être les mêmes pour toutes les personnes inscrites à un groupe-cours (Règlement no 5 (art. 7.9.1); Règlement no 8 (art. 9.4.1)).  

Ces modalités devront être clairement communiquées aux étudiantes, étudiants dans le plan de cours et dans l’horaire maître pour les cours à distance et comodaux. 

À l’UQAM, un cours hybride doit comporter un minimum de cinq (5) séances à distance sur quinze (15) séances.  Cette définition s’applique selon un nombre de séances proportionnel s’il s’agit d’un cours à horaire spécial.

Dans un cours à distance, l’ensemble des activités d’enseignement et d’apprentissage, à l’exception possible des évaluations, est réalisé à distance (en format synchrone, asynchrone, ou selon une combinaison des deux).